Logements aux Trèfles : c'est la mobilisation acharnée des habitants qui a fait plier la commune

Après plus de deux ans de mobilisation, les habitants des Trèfles, à Anderlecht, ont enfin obtenu gain de cause : les logements communaux, loués à des loyers exorbitants, sont officiellement transférés au foyer Anderlechtois. « Cette victoire, elle doit être accordée aux habitants, qui ont maintenu la pression, avec l'aide du PTB, pour revendiquer une diminution des loyers. Soyons clairs : si cette mobilisation citoyenne n'avait pas eu lieu, la commune n'aurait pas bouger le petit doigt », affirme Giovanni Bordonaro, président du PTB Anderlecht.

Le parti de gauche a commencé à rassembler les gens en septembre 2015, suite à plusieurs témoignages de riverains qui s'endettaient pour payer leur loyer. « A l'époque, nous avions consulté un avocat pour connaître les droits des locataires. Par la suite, plusieurs réunions ont eu lieu pour s'accorder sur une revendication majeure : la diminution des loyers », raconte le président de la section locale. C'est alors que commence une longue lutte contre la commune, peu transparente et qui refusait à l'époque la demande des habitants, jugée « irréaliste ». « Nous avons alors décidé de mener plusieurs actions en bas des logements pour interpeller la commune et notamment organiser plusieurs interpellations au conseil communal ». Des milliers de tracts du PTB ont été distribués dans les logements pour informer et sensibiliser les locataires. "Nous étions régulièrement présents sur le terrain, à faire du porte à porte, pour encourager et poursuivre la mobilisation". Suite à cet engouement, les habitants ont alors décidé de s'organiser en comité comme unique but de poursuivre le combat pour des loyers plus décents.

Aujourd'hui, le PTB est fier d'annoncer que c'est grâce à cette mobilisation citoyenne que les locataires peuvent crier victoire. « Cette expérience est une preuve de plus que si les gens s'organisent et se mobilisent, tout est possible. C'est un message que nous voulons faire passer à tous les citoyens qui se battent, que ce soit pour des petites revendications très locales ou plus conséquentes: Organisez vous et mobilisez vous ! », conclut Giovanni Bordonaro.