Le PTB introduit une résolution pour suspendre l’interdiction Euro4 de la LEZ

cliquez ici pour regarder la vidéo Pour Youssef Handichi, député PTB au Parlement Bruxellois, “il y a urgence pour des milliers de ménages”. En effet, les amendes de 350 € vont tomber dès le 1er avril prochain pour les conducteurs de voitures Euro4, alors que les primes Bruxell’Air promises ne sont toujours pas disponibles. Le PTB critique le manque d’alternatives, et les conséquences sociales de la LEZ. Le PTB dépose devant le Parlement bruxellois une résolution demandant au gouvernement de suspendre l’application des dernières restrictions Euro4 de la LEZ, tant que certaines alternatives sérieuses ne sont pas mises en place.  

Les Assises contre le racisme n’ont abouti à rien de concret

Pour Petya Obolensky, le député du PTB qui a suivi l’ensemble des Assises contre la racisme organisée par le parlement bruxellois, le résultat est "en-dessous de tout", malgré l’investissement de l’associatif. Le PTB souhaitait sortir de ces Assises avec des propositions politiques concrètes, dans au moins 3 domaines, l’emploi, le logement et les relations avec la police. Il s'estime déçu et en colère que rien ne sera finalement voté par le Parlement.

Pour le PTB, la hausse des tarifs de stationnement d’Elke Van Den Brandt est une nouvelle taxe injuste

Pour Youssef Handichi, député PTB au Parlement bruxellois, “Elke Van Den Brandt, ministre Groen de la mobilité, s’attaque à nouveau aux travailleurs qui n’ont pas d’alternative à la voiture”.

FAQ : qu’est-ce qui change pour Uber et les chauffeurs à Bruxelles ?

Fin novembre 2021, la multinationale Uber débranche la prise de son application, laissant les chauffeurs sans revenu. Après 6 ans d’illégalité et plusieurs jugements, Uber cherche à faire monter la pression sur le gouvernement bruxellois. Dix jours plus tard, sous l’impulsion d’Uber puis des partis de la majorité PS-Ecolo-Défi, le parlement bruxellois adopte le texte “sparadrap 2” qui change la loi temporairement. Le lendemain, Uber peut reprendre ses activités comme avant, en toute légalité cette fois-ci. Pourtant les déclarations politiques continuent de fuser, disant tout et son contraire. Qu’est-ce qui change vraiment dans la loi ? Qu’est-ce qui change vraiment dans la réalité ?

Uber est le grand gagnant du texte “sparadrap” proposé par la majorité PS-Ecolo-DéFi.

Nous avons assisté ces derniers jours à un match en 3 rounds, dont Uber sort le grand gagnant. Le texte sparadrap de la majorité PS-Ecolo-DéFi ouvre grand la porte du secteur taxi à la multinationale Uber, qui n’aura même pas à respecter les prix minimum du secteur. Avec le texte du gouvernement, Uber reprend ses activités et rebranche son application UberX dès ce samedi 11 décembre. Voici l'intervention de Youssef Handichi au Parlement bruxellois sur le texte "sparadrap" de la majorité.

Le PTB dépose une résolution en urgence pour indemniser les chauffeurs LVC

Pour le PTB, le gouvernement bruxellois laisse depuis 7 ans le loup Uber entrer dans la bergerie du secteur taxi. Il est aussi responsable de la situation antisociale dans laquelle se trouvent les chauffeurs LVC suite au retrait d’Uber. Face à l’urgence sociale et en attendant la mise en place d’un vrai plan taxi, concerté et sans Uber, le gouvernement doit indemniser ces chauffeurs qui se retrouvent sans revenus.

Le PTB demande qu’une aide urgente temporaire soit accordée aux chauffeurs LVC (voiture avec chauffeur) qui se retrouvent sans emploi depuis vendredi dernier.

Pour Youssef Handichi, député PTB au Parlement bruxellois, ce qui s’est passé vendredi dernier montre comment le gouvernement bruxellois a entraîné tout le secteur taxi à être esclave de la multinationale Uber. Suite à une décision de la Cour d’appel, Uber décide de mettre fin immédiatement, à la date et à l’heure décidées unilatéralement par elle-même, à toute collaboration avec les chauffeurs LVC. Ces chauffeurs se retrouvent du jour au lendemain sans emploi et sans alternative. Selon Youssef Handichi : “Le gouvernement bruxellois est le premier responsable de cette situation antisociale en laissant s’installer le loup Uber dans la bergerie du secteur taxi”.

Pour le PTB, le gouvernement doit mettre en place immédiatement une application publique pour permettre à tous les chauffeurs, de taxi et de voiture avec chauffeur (LVC), de travailler dignement

Youssef Handichi, député PTB au Parlement bruxellois interpellera demain Rudi Vervoort, Ministre-Président du gouvernement bruxellois pour demander que le gouvernement bruxellois mette en place immédiatement une application publique pour le secteur taxi.La Cour d’appel vient de rendre une décision après 6 ans de procédure qui met un terme, du moins temporairement, aux activités de la multinationale Uber sur le territoire de Bruxelles-Capitale. Selon Youssef Handichi, c’est le refus du gouvernement bruxellois de prendre en charge la question des taxis qui a entraîné un pourrissement de la situation : “Le gouvernement bruxellois est le premier responsable de cette situation antisociale en laissant s’installer le loup Uber dans la bergerie du secteur taxi”.

5 millions en moins pour les titres-services : “le gouvernement méprise les aide-ménagères”

Le gouvernement est en train de présenter son projet de budget au Parlement bruxellois. Une des économies prévues concerne les titres-services : 5 millions d’euros en moins pour le secteur. Le PTB a interpellé le ministre Clerfayt. Francis Dagrin, député PTB, parle de mépris envers des aide-ménagères victimes de très bas salaires.

Baisse des loyers : Le PTB regrette que PS-Ecolo-DéFi aient manqué l’occasion de faire baisser les loyers à Bruxelles

Ce jeudi en commission logement, la discussion portait sur les loyers abusifs à Bruxelles. Le PTB demande une grille de loyers de référence obligatoire, un gel de cette grille ainsi que des sanctions en cas d’infraction. Les partis de la majorité ont rejeté tous les amendements déposés par le PTB qui allaient dans ce sens. Pour Françoise De Smedt, cheffe du groupe PTB au Parlement bruxellois : “C’est une occasion manquée pour faire réellement baisser les loyers à Bruxelles. PS-Ecolo-DéFi ont préféré rester dans un texte symbolique qui n’aura pas d’effet sur la baisse des loyers”. Explications.