Comment un élu CDH veut se faire de la publicité sur le dos des travailleurs de la STIB

« Les accusations comme quoi je me suis promené dans les infrastructures de la STIB lors des actions du personnel, sont infondées, comme l'a d'ailleurs aussi confirmé la Ministre Elke Van den Brandt » réagit Youssef Handichi aux accusations d'un député CDH. Et de poursuivre : « Ces fausses accusations, tout comme celles concernant la manipulation, sont graves. D'autant plus que cet élu les a lancées il y a quelques jours en relayant un message raciste et islamophobe, nommant la STIB la Société des Transports Islamiques de Bruxelles. S'il fallait ouvrir une enquête, ce serait plutôt à ce propos. "

Victoire pour les PMR : une dérogation pour la zone de basse émission leur sera octroyée

Le gouvernement vient d’annoncer que “tout titulaire d’une carte de stationnement pour personnes handicapées qui bénéficie d’une intervention majorée dans les soins de santé ne se verra pas infliger d’amendes en cas d’infraction au dispositif de la LEZ”. Le PTB se réjouit, il avait introduit une résolution en janvier dernier afin que des dérogations soient prévues pour les gens disposant d’une carte de stationnement PMR.

Coupures d'eau : "Une occasion ratée pour les interdire toute l’année"

Aujourd’hui en commission environnement du parlement bruxellois, des ordonnances concernant l’accès à l’eau ont été discutées. Une majorité de députés a rejeté les propositions du PTB d’interdire les coupures d’eau toute l’année et de remettre la fixation des tarifs dans les mains des élus. Le PTB parle d’une “occasion ratée”. Mais le parti de gauche se réjouit qu’une de ses propositions soit reprise dans le texte adopté par la majorité : celle de supprimer la mesure qui avait bien failli faire augmenter de 20% les factures pour ⅔ des ménages bruxellois.

Pouvoirs spéciaux à Bruxelles : il y a différentes manières de gérer une crise comme celle du coronavirus

Ce jeudi se discutait au Parlement bruxellois la proposition de la majorité PS-Ecolo-Défi-sp.a-Groen-OpenVLD de confier l’ensemble des pouvoirs législatifs au gouvernement via le mécanisme dit « des pouvoirs spéciaux ». Ce mécanisme,  inédit au niveau régional, consiste à donner les pleins pouvoirs au gouvernement de prendre des décisions sans passer par les votes des députés. Le gouvernement demande les pouvoirs spéciaux car au même moment, la majorité suspend les travaux parlementaires pour les semaines à venir.  Le PTB s’est abstenu. Explications de Françoise De Smedt, cheffe de groupe PTB au parlement bruxellois.

Coronavirus : les consignes doivent être respectées à 100% dans la fonction publique

Suite à des témoignages, le PTB demande au gouvernement bruxellois de renforcer la protection des travailleurs et des usagers au sein des administrations communales et régionales et des organismes publics. Pour le PTB, cette crise du coronavirus est encore prise trop à la légère. Tout service ou activité non essentiels dont on ne peut garantir les conditions d’hygiène nécessaires doit pouvoir être reporté : il faut annuler les pointeuses, arrêter les formations de langue, les horaires coupés à la STIB et ouvrir les portiques. Il faut également installer des vitres ou plexi aux guichets des administrations. Une série de dispositifs nécessaire à la protection de la santé de toutes et tous.

Augmentation du prix de l’eau : le PTB introduit une ordonnance pour rétablir le tarif progressif

La précédente majorité avait pris la décision d’exclure les ménages n’ayant pas de compteurs individuel de la tarification progressive. Conséquence : le prix de l’eau a failli augmenter de plus de 20% pour 2 ménages bruxellois sur 3. Le gouvernement a demandé à Vivaqua de suspendre l’application de la mesure. Mais pour le PTB, il faut supprimer définitivement cette mesure qu’il juge “antisociale et discriminatoire”. Le parti de gauche vient d’introduire une ordonnance à cette fin.

Interpellation citoyenne au parlement bruxellois : le PTB tend la main aux partis de gauche “pour rejeter le CETA une bonne fois pour toute”

Ce jeudi, des citoyens ont été entendus au parlement bruxellois : ils ont récolté 5 000 signatures pour pouvoir demander aux députés de rejeter le CETA (le traité de libre échange entre l’UE et le Canada, similaire au TTIP avec les USA). Les citoyens ont rappelé que le CETA, même s’il n’est pas encore ratifié par tous les parlements, est déjà en application. Le PTB soutient la demande des citoyens d’organiser une consultation populaire. Le parti de gauche rappelle qu’il a introduit une proposition de loi qui le permettrait, mais que ça n’a pas encore été discuté au parlement. Le PTB est aussi intervenu pour tendre la main aux élus PS, Ecolo, sp.a et Groen afin de “passer des paroles aux actes” en “sortant le CETA du frigo” et “en votant contre, une bonne fois pour toute”.

“Le prix de l'eau doit rester une décision politique” : le PTB s’oppose à cette augmentation antisociale

L’Echo a dévoilé ce mardi 3 mars qu’à Bruxelles, le prix de l’eau augmenterait pour 2 Bruxellois sur trois. Françoise De Smedt, cheffe de groupe PTB au Parlement bruxellois exige un débat en urgence au Parlement : “Un vrai scandale ! La facture va augmenter de 100€ à 125€ par an pour beaucoup de familles. Il faut arrêter cette augmentation en urgence. Cette augmentation est encore la preuve que toute décision sur le prix d’eau doit rester politique, comme le demande le PTB.”

Conseils d'administration des OIP bruxelloises : le PTB réclame plus qu'une transparence à petite dose

Le gouvernement bruxellois a décidé d'ouvrir les conseils d'administration de certains organismes régionaux aux partis de l'opposition.
Mais seulement à très petite dose et, selon le PTB, de manière anti-démocratique. Pour le parti de gauche il y a un manque de proportionnalité dans les administrateurs et un non respect des électeurs.

Stop aux discriminations de la Zone de Basses Émissions envers les personnes handicapées

Depuis le 1er janvier 2020, les voitures de la norme EURO3 sont interdites dans la Région de Bruxelles-Capitale. En plus d’être antisociaux, les critères de la LEZ (low emission zone) sont discriminatoires à l’égard des personnes à mobilité réduite. Pour le PTB, des dérogations supplémentaires doivent être accordées, comme c'est le cas dans les autres Régions. Le parti de gauche dépose une résolution dans ce sens au parlement bruxellois.

Envie d’agir avec le PTB ?