A l’initiative de Médecine pour le Peuple : Molenbeek lance un centre de test Covid 19 sur la commune

En collaboration avec d’autres médecins généralistes et avec l’aide de la commune : Médecine pour le Peuple Molenbeek met sur pied un centre de test au niveau communal. Une première à Bruxelles. Organisé dans la commune par les médecins généralistes, ce centre a comme avantage d’être plus accessible et crédible pour nos patients. Regrouper les tests à un endroit de la commune, a également pour effet que les patients se sentent en confiance pour retourner en consultation chez leur médecin généraliste.

Comme d’autres cabinets de médecine généraliste, notre maison médicale de Molenbeek retrouve un rythme de travail normal après la première vague de la crise Covid 19. « La nette baisse du taux de contamination sur l’ensemble du pays et les nouvelles concernant l’épidémie du coronavirus sont réjouissantes. Nous considérons néanmoins qu’il est d’autant plus important de continuer le dépistage et la sensibilisation afin de ne laisser aucune opportunité au virus de se transmettre à nouveau à grande échelle. » déclare le docteur Hanne Bosselaers (médecin MPLP Molenbeek). 

Depuis le 4 mai, si vous avez des symptômes Covid-19, votre médecin généraliste peut soit vous proposer de vous tester dans son propre cabinet soit vous envoyer vers un des centres de test le plus proche de chez vous. Pour la région de Bruxelles-Capital, ces centres de test sont organisés sur les sites des hôpitaux, ce qui rajoute un obstacle aux patients et qui en cas d’épidémie surcharge la deuxième ligne.

Dr Hanne Bosselaers regrette le manque d’aide de la Région pour lancer ce genre d’initiative locale : « Nous avons dû nous même trouver le matériel de protection alors qu’il y a une vraie pénurie. De plus nous n’avons reçu aucun financement de l’Inami, car les critères pour être reconnu comme centre de test sont trop difficile à atteindre pour une initiative au niveau communal, sans compter les lourdes étapes administratives qui sont exigées.»

Il est prévu de continuer cette expérience pilote au moins jusqu’au 03 juillet et d’en faire un bilan avec les différents partenaires.

« Si une deuxième vague devait avoir lieu, à Molenbeek, nous serons prêt à remonter le centre de test dans les 24h. La médecine de première ligne doit être le premier pilier mobilisé en cas d’épidémie. Ce qui n’a pas du tout été le cas depuis le début de la crise Covid, en entrainant une gestion chaotique et un gaspillage de ressources humaines et de matériel», poursuit la médecin du peuple.

Médecine pour le Peuple demande que la Région de Bruxelles-Capital mette tout en œuvre pour permettre aux centres de test communaux de voir le jour, de revoir les conditions d’accès au financement et mettre sur pied une coordination régionale. Ceci aura comme effet que les centres de test communaux seront portés par des soignants de première ligne afin de décharger les hôpitaux déjà fortement sollicités en période d’épidémie.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?