Augmentation des tarifs de la STIB : qui doit payer ?

Le PTB s’oppose à l’augmentation des tarifs de la STIB pour les usagers qui a été annoncée ce lundi dans BX1. Pour le parti de gauche il s’agit d’une mesure non seulement anti-sociale mais aussi anti-écologique. Au lieu de décourager les familles d’utiliser les transports en commun en augmentant les tarifs, le PTB plaide pour la gratuité complète. Financée par un forfait domicile-travail payé par les grandes entreprises de la Région.

Youssef Handichi, député bruxellois du PTB : “C’est inadmissible d’augmenter les tarifs des transports en commun alors que nous sommes devant des défis écologiques jamais vus. Le gouvernement bruxellois fait le choix de dégoûter les familles en les faisant payer. Il faudrait plutôt les encourager à abandonner leur voiture, avec une gratuité complète financée par les grandes entreprises.”

Le parti de gauche rappelle que les tarifs de la STIB ont augmenté globalement beaucoup plus vite que le coût de la vie depuis plus de 15 ans et qu’il n’est donc pas correct que le gouvernement ose parler “d’indexation”. Selon Youssef Handichi: “Les tarifs sont encore bien supérieurs à l’évolution des revenus. Il n’y a aucune raison de les indexer. Parler d’indexation n’est qu’une manière de faire avaler la pilule aux ménages”.

Le PTB rappelle que pour lui, ce n’est pas aux usagers de payer la gratuité partielle pour les -25 ans et les 65+ qui serait mise en oeuvre à la STIB. Youssef Handichi : “La hausse des tarifs pourrait représenter jusqu’à 3% et même 19% pour les tickets 1 trajet. Une mesure clairement anti-sociale qui va toucher tout le monde. Nous l’avions déjà dénoncé lors des discussions sur le budget régional, le gouvernement fait le choix de faire payer les familles pour financer la gratuité partielle. On ne va pas fidéliser les automobilistes aux transports en commun de cette manière. C’est aux entreprises de contribuer, ce sont elles qui génèrent une grosse partie du trafic à Bruxelles.”

Le PTB rappelle qu’il défend la gratuité totale pour tous les usagers et avance une méthode de financement basée sur l’exemple français. Youssef Handichi : “A Dunkerque, la gratuité totale fonctionne. Il y aurait jusqu’à 24% des trajets en voiture qui se font aujourd’hui en bus. Une mesure écologique mais aussi sociale. Nous voulons aussi la STIB gratuite à Bruxelles pour tout le monde. Et nous voulons que ce soient les plus gros employeurs de la Région qui financent la mesure, à travers un forfait domicile-travail de 400€ par employé. Nous avons donné notre plan de financement au gouvernement depuis des mois, mais il refuse d’en discuter alors qu’il montre que d’autres choix sont tout à fait possibles”.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?