Collaborateurs pour les anciens ministres : la proposition du PTB visant à mettre fin à ce régime de privilèges est rejetée

A Bruxelles, les anciens ministres peuvent recevoir deux collaborateurs à temps plein pendant toute la législature suivante. Ce lundi en commission du parlement bruxellois, a été voté un texte concernant ces collaborateurs qui sont mis à disposition des anciens ministres. Le PTB a demandé que ce régime soit aboli, via un amendement au texte. L’ensemble des partis présents a voté contre la proposition. A la place, la majorité PS-Ecolo-Défi-Vooruit-VLD-Groen a préféré demander un “groupe de travail” avec les autres niveaux de pouvoirs, sans prendre d’engagement clair. Pour l’élu PTB Luc Vancauwenberge, il s’agit “d’un régime de privilèges qu’il faut abolir”. Le PTB avance que le coût du système annuel aurait permis de doubler le budget du “plan vacances” pour les jeunes bruxellois.

Explications de Luc Vancauwenberge, élu PTB au parlement bruxellois : “Six anciens ministres de la législature passée bénéficient actuellement de deux assistants à temps plein, soit douze équivalents temps plein payés par la collectivité. Pour quelles tâches ? Conduire les enfants à l’école et faire le ménage ? Rien n’est défini ni contrôlé. Mêmes faveurs pour les anciens ministres qui sont quand même encore députés. Pour nous, rien ne justifie qu’un ancien ministre continue de recevoir deux équivalents temps plein pendant cinq ans, pour des tâches qui en plus ne sont pas définies ni contrôlées. Ce sont des privilèges totalement injustifiés qu’il faut abolir.”

Le PTB a soumis au vote sa proposition. Luc Vancauwenberge épingle les autres partis qui ont voté contre : “Les autres partis présents comme PS, Ecolo, Défi, MR et même la NVA qui critiquait le coût excessif du système dans les médias, ont voté contre notre amendement pour abolir ce système. A la place, la majorité a adopté un texte qui demande un groupe de travail avec les autres gouvernements pour commencer à se pencher sur la question, sans prendre d’engagement clair… C’est quand même fort de café ! Alors que les gouvernements disent aux citoyens qu’ils doivent se serrer la ceinture, les partis traditionnels continuent de s’octroyer à eux-mêmes des privilèges : indemnités de départ de 9000€ par mois pour les anciens députés, voitures de luxe pour les ministres comme on l’a vu au gouvernement flamand, etc. Bref. De toute évidence, ce n’est pas avec la majorité PS-Ecolo-Défi que la bonne gouvernance va voir le jour”.

Pour le PTB, le coût du système actuel aurait pu doubler le budget du plan vacances du gouvernement envers les jeunes. Luc Vancauwenberge : “En cette période de confinement et d’appels à l’aide lancés par la jeunesse, on aurait pu utiliser cet argent pour aider les associations à développer leurs projets pour l’été. Le gouvernement n’a débloqué que 680 000€ pour son fameux plan vacances. Avec le coût d’une seule année de ce système des collaborateurs des anciens ministres, on pourrait donc doubler le budget de ce plan vacances pour mieux répondre aux besoins du secteur et de la population.”

Envie d’agir avec le PTB ?