Comment un élu CDH veut se faire de la publicité sur le dos des travailleurs de la STIB

« Les accusations comme quoi je me suis promené dans les infrastructures de la STIB lors des actions du personnel, sont infondées, comme l'a d'ailleurs aussi confirmé la Ministre Elke Van den Brandt » réagit Youssef Handichi aux accusations d'un député CDH. Et de poursuivre : « Ces fausses accusations, tout comme celles concernant la manipulation, sont graves. D'autant plus que cet élu les a lancées il y a quelques jours en relayant un message raciste et islamophobe, nommant la STIB la Société des Transports Islamiques de Bruxelles. S'il fallait ouvrir une enquête, ce serait plutôt à ce propos. »

« Au lieu de diffuser des fausses informations, le CDH ferait mieux de s'intéresser à la lutte contre la propagation du virus dans les transports en commun», enchaîne le député PTB. « Ce matin nous avons appris un nouveau cas de contamination d'un chauffeur. Pour leur sécurité, les chauffeurs demandent des cabines hermétiquement séparées du compartiment des voyageurs. Pour la sécurité de tous, ils demandent plusieurs désinfections des véhicules par jour. Car aujourd'hui un bus peut rouler 20h sans aucune désinfection. »

L'ancien chauffeur de la STIB dénonce l'appel à une chasse aux sorcières du député CDH contre les travailleurs qui se sont mobilisés : « Dire que ces 1000 travailleurs qui ont mené des actions pour la santé de tous, sont 'manipulés'... Mais quel mépris, quelle méconnaissance des travailleurs et de leurs inquiétudes ! Ils savent très bien pourquoi ils se sont mobilisés. C'est grâce à eux que depuis 4 semaines la sécurité sanitaire s'est améliorée à la STIB. Par des mesures comme la montée en arrière, le renforcement du nettoyage et des désinfections. Mais au lieu d'écouter leur signal, il tente d'intimider des porte-paroles d'un mouvement qui veut protéger notre santé. Inacceptable ! »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?