Coronavirus : des structures intermédiaires aussi pour les maisons de repos

Des “structures intermédiaires” vont être mises en place pour accueillir certaines personnes en convalescence avant de rentrer chez elles. Mais les résidents de maison de repos ne sont pas concernés. Le PTB demande au gouvernement de prévoir des places dans ces structures intermédiaires pour les résidents de maison de repos également. Le but est de “désengorger les hôpitaux sans risquer de nouvelles transmissions dans les maisons de repos” estime Françoise De Smedt, cheffe de groupe du PTB au parlement bruxellois.

(Photo Geralt / Pixabay)

Françoise De Smedt : “Nous soutenons la mise en place de structures intermédiaires pour les patients convalescents afin de pouvoir désengorger les hôpitaux. Mais nous demandons que ces structures soient aussi prévues pour les résidents de maisons de repos, pour éviter tout risque de transmission. C’est d’autant plus important que le dépistage systématique est loin d’être mis en place. Cela permettrait également de faire plus de place au sein des maisons de repos pour permettre l’isolement des résidents contaminés ou suspects. La situation dans les homes est la plus préoccupante à l’heure actuelle. Nous demandons donc au gouvernement de revoir sa copie.”

Pour le PTB, les maisons de repos doivent devenir un priorité. Françoise De Smedt : “Les témoignages des soignants en maisons de repos sont alarmants. Ils n’ont pas de matériel, il n’y a pas de tests, ils ont très peur de transmettre le virus aux résidents et à leur famille. 500 de ces soignants sont déjà atteints rien qu’à Bruxelles. Ils nous disent que si ça continue comme ça, les maisons de repos vont finir par être vides… Ca fait froid dans le dos. Une centaine de décès dus au Covid-19 sont confirmés et une autre centaine de décès sont dits « suspects ». Si on ne veut pas que les maisons de repos se transforment en des mouroirs laissés à eux-mêmes, il faut une politique ambitieuse et stricte : tester tout le monde, isoler complètement les personnes contaminées, fournir le matériel de protection nécessaire, … et aussi ne pas renvoyer là-bas des patients qui seraient toujours porteurs du virus.”


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?