On a appris dans la presse que la STIB va augmenter jusqu’à 40% ses tarifs sous prétexte d’étendre quelque peu la zone de circulation en proche périphérie. “Au lieu de favoriser les transports en commun, la majorité PS-Ecolo-Défi les rend plus chers", s’exclame Youssef Handichi, député PTB au Parlement bruxellois. “Ces bus De Lijn, TEC et trains roulent parfois à moitié vides dans la Région. Pourquoi réclamer 15% en plus pour une capacité déjà existante et déjà financée par les autorités publiques?”

Première augmentation tarifaire de 15% : aujourd’hui, un ticket Jump coûte 2,10 € et permet de circuler 1h dans la zone de Bruxelles-Capital en utilisant les 4 réseaux Stib, De Lijn, Tec et SNCB. Ce ticket va passer à 2,40 €. Une première augmentation de 15 % pour zéro service en plus.

Deuxième étape, la STIB promet d’étendre la zone de circulation des tickets Jump et MTB au-delà des 19 communes bruxelloises. L’extension à la proche périphérie est une bonne chose, mais ce n’est que de 11,5 km autour du centre de Bruxelles. “C’est peu ambitieux puisque Asse, Ternat, Lennik, c’est déjà en dehors. Même le centre de Tervuren est hors de cette zone. Il faudrait au minimum que ce périmètre couvre au moins 20km, pour intégrer Hal et Tubize, voire Ninove” déclare Youssef Handichi. “Mais surtout, le ticket Jump+ passera à 3 €, 40 % plus cher que le ticket actuel! L’abonnement annuel MTB+ coûtera 775 €, soit une augmentation de 33%.

Ces dernières années, les tarifs de la STIB ont déjà augmenté globalement beaucoup plus vite que le coût de la vie [voir graphique].

Pour le PTB, ce n’est pas aux travailleurs et au ménages de financer le progrès social. “Il y a urgence à lutter contre le réchauffement climatique ! C’est en fait toute la logique qu’il faut renverser : rendre le transport public le plus accessible possible et financer son développement sans s’attaquer au portefeuille des usagers,” insiste l’ex-chauffeur de bus devenu parlementaire. “J’ai visité Dunkerque. La gratuité totale y fonctionne : il y a jusqu’à 24% des trajets qui se faisaient avant en voiture et qui se font aujourd’hui en bus. La ville de Calais, mais aussi le Luxembourg, sont passer aux transports gratuits. Une mesure écologique et sociale.”

Pour Bruxelles, la gratuité totale de la STIB - défendue par le PTB - est tout à fait finançable : via un forfait domicile-travail de 400€ par employé et par an, payé par les plus gros employeurs de la région. Un prix moins élevé que l’abonnement actuel, que les employeurs paient déjà en grande partie.

Envie d’agir avec le PTB ?