Discrimination à l'emploi à Bruxelles : le PTB exige du prochain gouvernement des contrôles proactifs

Discrimination à l'emploi à Bruxelles : le PTB exige du prochain gouvernement des contrôles proactifs

« L'étude du ministre Gosuin confirme encore une fois la réalité de la discrimination raciale à l'emploi, » réagit Youssef Handichi, député bruxellois du PTB. « Le temps des constats est révolu. Le gouvernement en formation doit enfin oser des testings proactifs et systématiques et définir des objectifs contraignants pour la diversité. »

« En 2017, le parlement bruxellois votait une ordonnance pour l'instauration de tests pratiques contre la discrimination raciale à l'embauche. Une victoire obtenue grâce à la mobilisation de près de 3 ans des associations antiracistes sur le terrain, avec le soutien actif du PTB », rappelle Youssef Handichi. « Mais depuis, seulement 4 tests ont été réalisés pour toute l'année 2018. Largement insuffisant ! »

Surtout face à l’importance du phénomène qui vient d’être confirmé une fois de plus par l'étude de View.brussels demandée par le Ministre bruxellois de l'emploi Gosuin.

Et le député de poursuivre : « le temps des constats est révolu... Le prochain gouvernement doit oser réaliser des centaines de contrôles systématiques et proactifs avec sanctions à la clé, sur les marchés du logement et du travail. » Cette mesure figurait déjà au programme du parti de gauche, qui se sent appuyé dans sa demande par les conclusions de l’étude de View.brussels.

Youssef Handichi : « Cette étude démontre – encore une fois – qu'il est plus difficile de trouver un emploi à Bruxelles quand on est d’origine étrangère, même avec des qualifications. Mais surtout les recommandations de l'étude interpellent. Pour lutter contre les discriminations, l'étude insiste sur le fait qu’il faut accroître l’impact des outils de lutte contre les discriminations. Une critique implicite de la décision du ministre Gosuin d'utiliser les testings « de façon parcimonieuse », et seulement à la suite de plaintes ou de fortes présomptions de pratiques discriminantes au sein d’une entreprise. Or nous voulons justement que ces contrôles aident à dévoiler et sanctionner les discriminations qu'on ne connaissait pas encore. »

Si l'accord du prochain gouvernement ne reprend pas des contrôles proactifs, le député annonce déjà que le PTB réintroduira sa proposition d'ordonnance : « sans action des formateurs du gouvernement bruxellois, nous réintroduirons notre proposition d'ordonnance que nous avions déjà déposée durant la législature précédente. En plus de contrôles proactifs et systématiques, nous comptons y rajouter de nouvelles mesures, à la hauteur du défi. Dans les administrations et services publics, nous proposons de fixer des objectifs contraignants de diversité, pour que ces services et administrations puissent enfin devenir réellement représentatifs de la population bruxelloise. »

Le parti de gauche se montre déterminé, et prêt à appeler à la mobilisation.

Youssef Handichi : « Le PTB continuera le combat pour que les bonnes intentions se concrétisent dans la réalité. Sans prise au sérieux par le gouvernement des recommandations de sa propre étude, la mobilisation devra continuer afin de pousser le gouvernement à prendre les mesures que tout le monde attend depuis des années. » conclut le député de gauche.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?