Le PTB dénonce les coupes dans le budget d'Actiris

Le gouvernement bruxellois prévoit une économie dans le budget d'Actiris de 38 millions d'euros pour l’année 2020, sur les 750 millions euros prévus pour 2019. Une nouvelle coupe, qui ne fait qu'allonger la liste des promesses qui tombent dans l'eau.

En juillet, lors de sa Déclaration de Politique Générale, le gouvernement avait annoncé fièrement qu'il allait étendre l’expérience « garantie jeunes » à tous les chômeurs, sans limite d’âge. Il allait également augmenter le revenu de formation pour les chômeurs, le faisant passer de 1€ à 4€ de l'heure. Et il allait lancer des projets de « zones zéro chômeur de longue durée ». Ces trois mesures nécessitent des moyens financiers qui ne sont tout simplement pas disponibles...

A l'époque, le PTB avait déjà mis en garde contre l'absence de budget permettant de concrétiser les promesses du gouvernement. Aujourd'hui, Francis Dagrin, député et travailleur dans l'industrie automobile, insiste : « Soyons clairs. Nous avons de sérieuses réserves sur le fond de certaines mesures. Comme la "garantie jeunes", qui brade les jeunes pour les employeurs, à renfort de millions d'euros d'argent public. Cela ne crée pas d'emplois et ça détruit l'emploi de qualité. Mais avec ces nouvelles coupes annoncées, on se demande vraiment ce que vaut cet accord de gouvernement ! En fait, le gouvernement lance des promesses alors qu'il n'y a pas d'argent. Pire, on a des raisons de craindre d'autres coupes dans les services publics... Après l'emploi, à qui le tour ? La santé, les transports ? Ce n’est pas pour rien si le PTB répète depuis des mois que, sans sortir du cadre d'austérité européen, sans possibilité d'investir sur le long terme, il n’y aura pas les budgets pour le social et le climat. »


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Jan Busselen
    a publié cette page dans Actualités 2019-11-08 17:41:51 +0100

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?