Le PTB en cuistax devant le cabinet d’Elke Van den Brandt pour réclamer le retrait de la taxe kilométrique

Ce dimanche 16 mai, le PTB a organisé une manifestation en cuistax contre la taxe kilométrique. Un cortège d’une trentaine de cuistax est passé devant le siège du PS et devant le cabinet de la ministre de la mobilité, Elke Van den Brandt, pour réclamer l’abandon de la taxe kilométrique. Le gouvernement avait promis que la taxe ne coûterait pas plus cher aux bruxellois vu la disparition de la taxe de circulation. Mais le rapport des experts interfédéraux montre que la nouvelle taxe coûtera environ 50 millions en plus aux ménages bruxellois. Ce que dénonce le PTB.

 

Pour Youssef Handichi, député PTB au Parlement bruxellois, “ le succès de cette action exceptionnelle montre que la colère des travailleurs et des familles est grande contre cette taxe kilométrique antisociale. Les gens sont fâchés ! Le rapport des experts montre que la taxe kilométrique coûtera aux bruxellois 50 millions de plus que la taxe de circulation. Le gouvernement a donc menti. En plus de cela, ils paieront indirectement les 90 millions de dépenses nécessaires à la mise en place du système. Nous sommes en pleine crise sociale. Nous avons besoin qu’on relance l’économie avec plus de pouvoir d’achat. Pas qu’on augmente les taxes sur les travailleurs et les ménages !”


Le rapport d’experts confirme également que la taxe kilométrique va entraîner des stratégies d'évitement, les automobilistes allongeant leurs itinéraires afin d’éviter la taxe. Pour Youssef Handichi, “ce système de taxe kilométrique ne va donc que déplacer le problème de congestion et de pollution. Il faut avant tout développer des transports publics performants et abordables“ s’exclame le député de gauche.


Le PTB compte bien, grâce à cette action, faire reculer le gouvernement sur ce projet de taxe. Youssef Handichi : “On ne lâche pas la pression contre le gouvernement. Il est temps que le gouvernement renonce une fois pour toute à cette taxe antisociale qui punira celles et ceux qui n'ont pas d'autre choix que d'aller en voiture au boulot, par manque d'alternatives efficaces et abordables”. Le député conclut : "Nous soutenons la lutte contre le changement climatique et la qualité de l’air, en premier lieu à travers le développement de transports en commun performants, démocratiques et écologiques. Pas avec des taxes injustes qui dégoûtent les gens du combat nécessaire pour l’écologie.”

 

 

 

Envie d’agir avec le PTB ?