Le PTB recale le Gouvernement de la Cocof pour son bulletin "petite enfance"

Le PTB recale Fadila Lanaan pour son bulletin largement insuffisant pour la création de places en crèches. Des 7500 places promises en 2014, seulement  1900 auront été créées fin 2019. Entre temps les parents rencontrent de plus en plus de difficultés pour trouver une place en crèche. Claire Geraets, députée PTB au parlement Bruxellois, demande que l’encours qui s’est accumulé dans la trésorerie de la Cocof, soit utilisé pour créer des places en crèche dans les communes les moins desservies.

En 2014, la Ministre-Présidente du Collège (COCOF), chargée de l’accueil de l’Enfance, annonçait la création, à l'horizon 2020, de 7500 places en crèche en Région Bruxelloise. 4 ans plus tard cette promesse a été réduite à un objectif modeste de 2000 places. «Aujourd’hui, le bilan est de 1900 places sous la législature. » réagit Claire Geraets, députéé du PTB au parlement Bruxellois. « C’est un réel problème pour les familles à Bruxelles. Les parents rencontrent de plus en plus de difficultés pour trouver une place en crèche.  »

Le baromètre de la Ligue des Familles est aussi critique. Selon une étude de 2017 la création de places prévues par l’ONE ne répond manifestement pas aux besoins des parents. « Vu le boom démographique à Bruxelles, le rythme actuel de nouvelles places par an est totalement insuffisant pour les besoins en Région Bruxelloise.” selon l’élue de gauche. " Le plus interpellant est que, d'après la ministre que j'ai interrogée en commission ce 20 septembre, 27 millions d’euros d’encours se sont accumulés dans la trésorerie de la Cocof. Le PTB demande que ce budget soit activé pour mettre sur pied un plan d'urgence de création de places en crèche." 

En 2016 la question a été posée de savoir si la Commission communautaire française avait la compétence pour la création de places en crèche. Une étude juridique a conclu que la Commission communautaire française était bien compétente pour le faire. " La Cocof peut créer ses propres crèches tout en continuant à financer d’autres pouvoirs organisateurs par ailleurs. La ministre a les moyens et les compétences pour changer la donne." selon la députée PTB.

« Dans certaines communes populaires, la situation est critique. Ce sont surtout les familles monoparentales qui en souffrent le plus. Comment peut-on attendre qu’une jeune maman au chômage arrive à trouver un emploi, si elle ne trouve pas de place pour son enfant dans une crèche ? » se demande Geraets.

« Ces familles ne peuvent pas non plus payer une crèche privée à 600 euros. Elles sont laissées à leur propre sort.  C’est pourquoi le PTB recale la Ministre-Présidente pour son bulletin de l'accueil de la petite enfance. Le PTB demande un plan d’urgence: les moyens sont disponibles depuis des années pour pallier aux besoins, et la Cocof a les compétences pour le faire. » conclut l’élue PTB.

 


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?