Molenbeek demande finalement des sanctions contre Israël sous la pression du PTB

Le PTB a déposé des motions dans les conseils communaux de la Région bruxelloise. Les motions du parti de gauche, à la différence de celles déposées par le PS et Ecolo, demandent des mesures concrètes comme des sanctions commerciales immédiates contre Israël. A Molenbeek ce mercredi soir, contrairement à Forest la veille, la pression a fait bouger les lignes : une majorité d’élus ont fini par accepter de voter pour des sanctions au niveau fédéral. Pour Dirk De Block, président de la régionale PTB et chef de groupe au conseil communal de Molenbeek, “les sanctions et le boycott sont un moyen efficace et pacifique pour arrêter la colonisation en Palestine. Au niveau régional, nous devons annoncer publiquement la fin des missions économiques et la fermeture du bureau commercial bruxellois à Tel Aviv. Au niveau communal, nous devons exclure des marchés publics les entreprises qui entretiendraient des liens avec l’occupation, comme Barcelone l’a fait”.

La motion communale du PTB s’adresse à tous les niveaux de pouvoir. Dirk De Block : “Au niveau de la commune, nous demandons un soutien sans équivoque pour le peuple palestinien qui subit l’apartheid et l’occupation militaire d’Israël depuis des décennies. Nous demandons d’exclure des marchés publics les entreprises qui entretiendraient des liens avec la colonisation. Barcelone l’a fait. Molenbeek avait déjà admis ce principe mais ne l’applique pas encore dans les faits. Ce principe a été réaffirmé ce soir. Au niveau régional, nous demandons que le gouvernement bruxellois ferme sa représentation commerciale à Tel-Aviv. Cet aspect n’est malheureusement pas passé. Par contre, le conseil communal de Molenbeek demandera de poursuivre l’arrêt de toute mission économique régionale en Israel tant que le droit international est bafoué.  Au niveau fédéral, nous voulons des sanctions commerciales immédiates à l’encontre d’Israël, en commençant par les produits de la colonisation. Nous nous réjouissons que ce dernier point soit finalement passé, il n’était pas prévu et la pression du PTB a fonctionné. Finalement au niveau européen notre amendement demandant la suspension de l’accord de coopération avec Israël est également passé. Toutes les voies diplomatiques ont été épuisées depuis des décennies avec Israël, il est temps que ses fidèles alliés prennent des sanctions.”

Le PTB se battra aussi, dans les jours qui viennent, à Schaerbeek, à Saint-Gilles, à Anderlecht et à Bruxelles Ville, pour que des sanctions concrètes soient aussi votées, et que les motions ne se limitent pas aux mesures purement symboliques..

Envie d’agir avec le PTB ?