Après plus de 6 semaines de chaos, le gouvernement a enfin tranché : la STIB n’ira pas en appel du jugement qui l’avait condamnée pour discrimination à l’embauche à l’encontre d’une travailleuse portant le voile. Le PTB est satisfait pour la plaignante, mais est déçu que le gouvernement demande à la STIB de modifier son règlement de travail pour continuer à discriminer dans certaines fonctions.

Youssef Handichi, député PTB au parlement bruxellois : “Le gouvernement a finalement accepté la décision du CA de la STIB de ne pas aller en appel, mettant ainsi fin au calvaire de la plaignante. Nous sommes satisfaits qu’il n’y aura finalement pas d’acharnement.”

Mais le député de gauche se dit déçu du compromis annoncé par le gouvernement : “La contrepartie de ne pas aller en appel est qu’on va continuer à exclure les femmes portant le voile des fonctions à responsabilité et en contact avec le public. Alors que pour nous l’émancipation passe par le travail et aussi par l’accès aux fonctions à responsabilité. Notre principe c’est que la neutralité passe par les actes et le service qui est vraiment rendu au public, pas par des signes extérieurs. On a d’ailleurs des exemples inclusifs et positifs ailleurs : à la police en Angleterre et en Australie, mais aussi dans les services communaux à Gand. Le bourgmestre - libéral - explique d’ailleurs que ça ne pose aucun problème et que ça a coupé court au jeu politique de l’extrême-droite. ”

Envie d’agir avec le PTB ?