Projet Néo : mégalo, commercial et anti-écologique. A quoi joue Ecolo ?

 



Avec l’arrivée d’Ecolo dans la majorité communale à Bruxelles, le projet Néo aurait pu être freiné
Au contraire, le projet avance, la demande de permis du projet Néo 1 a officiellement été déposée.

Le PTB qui depuis le départ s’oppose à ce projet, s’indigne de l’attitude d’Ecolo qui 
en le soutenant, nie son impact environnemental et social désastreux

Pour le PTB, pas étonnant de la part du bourgmestre-businessman Close de s’intéresser aux partenaires promoteurs immobiliers avant de se préoccuper des enjeux pour les Bruxellois. Mais la surprise vient d’Ecolo.
Fraîchement arrivés dans la majorité communale, les 
écologistes ne s’opposent plus au méga projet. Mathilde El Bakri conseillère communale du PTB :
« C’est irresponsable ! Des milliers de jeunes manifestent chaque semaine dans les rues pour que nos politiciens prennent des mesures contre le réchauffement climatique. Il y a urgence.
Et que fait la m
ajorité PS-Ecolo ? Elle soutient un projet qui aura un impact environnemental désastreux.
Encore du béton avec 72.000 m² de surface commerciale.
Une pression automobile accrue dans une zone déjà congestionnée de la Ville. 

33 000 visiteurs sont attendus les samedis après-midi ! »

Il aura suffi à Ecolo des petites retouches et la promesse d’une école supplémentaire sur le site pour y adhérer. Mathilde El Bakri de réagir : « Il n’y a pas eu de modification profonde de ce projet mégalomane qui ne répond à aucun besoin, si ce n'est la soif de profits des mastodontes de l'immobilier.
Néo est LE projet bling bling 
par excellence. Les habitants n’ont pas besoin du plus grand centre commercial d’Europe, ni de logements de luxe. Sur le fond, le projet reste de le même. 
Et Ecolo qui s’y était opposé, retourne tout simplement sa veste ! »

Pourtant, tant que la première brique n’est pas posée, il est encore temps de revoir ce projet qui sera construit sur un terrain publique.
Pour le PTB, plutôt qu’un Néo pour les promoteurs immobiliers, faisons du plateau du Heysel un modèle de quartier intégré à taille humaine. 
Le PTB propose de réduire la surface commerciale de 80%, avec des commerces de proximité.
Egalement la construction de 610 logements en plus dont 50 % publics. 
Une première étape pour créer plus de logements publics et lutter contre la hausse des loyers.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?