Le Ministre-Président et les bourgmestres de Bruxelles se sont mis d’accord pour prolonger le couvre-feu, de 22h à 6h. Le PTB pointe “l’incohérence” de certains partis comme le MR et le CDH, qui dénoncent le couvre-feu dans les médias, puis qui le prolongent via leurs bourgmestres. Le PTB avait introduit une proposition au parlement bruxellois (et dans tous les autres parlements) pour supprimer ce couvre-feu et est intervenu hier en commission sur le sujet.

 Photo Shutterstock

Françoise De Smedt, cheffe de groupe PTB au parlement bruxellois, réagit : “Ce week-end de nombreuses voix politiques se sont élevées contre le couvre-feu, surtout celles du MR et du CDH. Et aujourd’hui les bourgmestres de ces partis valident sa prolongation. C’est un flagrant délit d’incohérence. En réalité, ces partis ne s’opposent pas au couvre-feu, ni même à ses horaires plus stricts à Bruxelles que dans les autres régions. Nous l’avons bien vu quand nous sommes intervenus au parlement bruxellois hier.”

Le PTB a déposé des propositions dans tous les parlements pour supprimer le couvre-feu. Françoise De Smedt s’explique : “Le couvre-feu porte gravement atteinte aux libertés fondamentales des citoyens. C’est une mesure disproportionnée qui n’a pas fait l’effet d’une étude scientifique, ni même d’un débat avec la société civile, les parlementaires ou la population. En réalité, les gouvernements continuent d’échouer à mettre en place les mesures efficaces comme le testing, le suivi, la vaccination. Ils se déresponsabilisent en imposant des mesures qui s’attaquent aux comportements individuels et aux libertés. A Bruxelles nous demandons que notre proposition de suppression du couvre-feu soit traitée en urgence par le Parlement afin de pousser le débat sur cet enjeu démocratique.”

Envie d’agir avec le PTB ?