PTB : une percée et un ancrage local en région bruxelloise

Le PTB se réjouit des résultats électoraux bruxellois. Il effectue une percée dans toutes les communes où il se présente, et passe de 2 à 36 élus communaux. « C'est la preuve que les priorités sociales portées par le PTB (logements moins chers, transports en commun gratuits, écoles bilingues, etc.) ont rencontré un large écho dans la population. Ce n'est donc pas étonnant que des centaines de personnes aient rejoint le PTB durant cette campagne » se réjouit Dirk De Block, président du PTB en région bruxelloise.

Le parti de gauche perce dans la plus grande commune de la région : Bruxelles-Ville. 180.000 Bruxellois pourront compter sur plusieurs voix de gauche authentique au Conseil communal face à la majorité du bourgmetre/businessman Close. C'était l'objectif affiché du Parti de gauche et cet objectif est pleinement atteint.

« Nous nous réjouissons que nos deux premiers élus à Molenbeek et Schaerbeek, acquis en 2012, soient rejoints par d'autres élus : 6 à Schaerbeek et 7 à Molenbeek. On le voit, dès que le PTB obtient un élu, il ne fait qu'avancer. », estime Dirk De Block.

Il y aura plusieurs élus de la gauche authentique à Bruxelles-Ville (6), à Molenbeek (7), à Schaerbeek (6), Anderlecht (7), Saint-Gilles (4) Forest (4) et Ixelles (2 – à confirmer).

En plus de 4 députés bruxellois élus en 2014, le PTB peut compter sur pas moins de 36 élus dans les conseils communaux (en venant de 2 élus).

Cela démontre que l'assise locale du PTB se renforce. Dirk De Block : « nous avons renforcé notre présence sur le terrain. Des centaines de Bruxellois sont devenus membres du PTB. Ainsi, à Bruxelles-Ville par exemple, nous avons désormais 5 groupes actifs dans les différents quartiers de la commune. Le PTB a grandi et est d'autant plus capable d'obtenir des victoires. Cette percée est de bonne augure pour les élections régionales et fédérales de 2019. »

Enfin, le Parti se réjouit que la N-VA n'ait pas fait la percée qu'elle espérait. « Le PTB a globalement renforcé la gauche en région bruxelloise. Et cela se fait au détriment de la droite » se réjouit Dirk De Block.

 

Au soir du 14 octobre, un demi-million de Bruxellois pourront compter sur des voix de gauche dans tous les conseils communaux où le PTB a obtenu des élus. Et l'ensemble des habitants de la Région peuvent compter sur la détermination du PTB à sensibiliser la population et à se mobiliser avec elle pour amener leurs priorités au Conseil communal : des logements moins chers, des transports en commun gratuits, des écoles bilingues, des emplois de qualité pour répondre aux besoins de la population.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?