Raoul Hedebouw : un soutien de taille à Bruxelles pour Mathilde El Bakri

Ce dimanche 23 septembre, le PTB bruxellois tenait son grand meeting de campagne. Et le parti de gauche authentique avait mis les petits plats dans les grands : Raoul Hedebouw est venu insuffler toute son énergie aux militant∙e∙s de terrain. Au centre des discussions : le défi de faire élire Mathilde El Bakri, l’actuelle députée régionale, au conseil communal de la ville de Bruxelles.

Le concept de l’après-midi était simple, ce dimanche au Vaartkapoen de Molenbeek : les 250 personnes présentes étaient invitées à poser leurs questions directement à Raoul Hedebouw. Rapidement, le porte-parole national du PTB a été rejoint sur scène par Mathilde El Bakri, tête de liste à la Ville de Bruxelles pour le 14 octobre.

En ouverture, le PTB de Bruxelles a tenu à savourer le report de la pension à points. “Ce ne sera donc certainement pas pour cette législature, bravo à toutes et à tous” a souligné le député fédéral du PTB. “Là où certains veulent pousser le “nous” nationaliste de la division, nous serons notamment à Bruxelles-Ville avec Mathilde El Bakri pour faire avancer le “nous” de la solidarité, celui de la classe ouvrière”.

Le PTB a placé sa campagne communale, partout en Belgique, sous le signe de la reconquête de la ville. “La majorité PS-MR vend notre ville aux barons du béton, c’est indénia ble. Le récent hold-up lors de la vente de Tour&Taxis en est encore un bon exemple. Alors que les autorités publiques possèdent une réserve de 38 hectares constructibles et que les besoins en logements abordables de qualité sont énormes à Bruxelles, on décide en catimini de vendre ça au privé pour une bouchée de pain.” assène la députée régionale, candidate le 14 octobre. “Il est temps que la population reprenne la main sur ce genre de décisions stratégiques”.

Le mot de la fin est donné par Raoul Hedebouw sous forme de rendez-vous : “Pour un parti national comme le nôtre, il y a un combat qui est crucial : percer à Bruxelles-Ville. Le 14 octobre, nous aurons besoin de 2200 voix pour faire élire Mathilde et, je peux vous l’assurer, dans ces situations-là chaque voix compte !”


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?