Saint-Gilles : Les propositions du PTB pour les 2000 familles en attente d'un logement social

Le PTB est déterminé à faire son entrée au conseil communal de Saint-Gilles pour pousser davantage encore la Commune vers ses propositions phares. Loïc Fraiture, tête de liste : « On doit pouvoir imposer un seuil minimal de 30% de logement social dans les futurs projets immobiliers sur la commune. De plus, il faut rapidement rénover les 100 logements sociaux actuellement vides. Certains sont laissés à l’abandon depuis plusieurs années, les habitants qui attendent sont révoltés. Nous voulons aussi que la Commune applique la grille d’encadrement des loyers pour les logements de sa Régie Foncière.»

 

Lors de la grande enquête pré-électorale du PTB, la moitié des 320 Saint-Gillois interrogés plaçaient le logement comme 1ère préoccupation. Ce constat est confirmé par la plupart des rencontres de ces dernières semaines entre les militants en campagne et les habitants.

Loïc Fraiture : « Les habitants nous racontent qu’ils ont de plus en plus de mal pour se loger décemment. Ils doivent payer des fortunes pour des logements trop petits. En fait, les prix ont explosé : +40% en 10 ans. On a rencontré des familles qui attendent depuis de nombreuses années sur la liste pour un logement social. Il faut savoir qu’à Saint-Gilles, 2000 familles sont sur cette liste. En attendant les gens s’appauvrissent et beaucoup finissent par devoir partir. On a calculé, qu’au rythme actuel de création de logement social par la majorité PS-MR, il faudrait 4 siècles pour résorber cette liste.»

 

Le PTB estime qu’il s’agit d’un choix politique de la Commune et que les opportunités ne manquent pas. Loïc Fraiture : « Saint-Gilles est devenu la 3ème commune de la Région ayant le plus faible taux de logement social. Pourtant elle a investi massivement dans sa Régie Foncière et a créé 1000 logements publics non sociaux. De plus, la Commune prévoit déjà 1000 logements à la place de la prison, elle soutient activement la construction des nouvelles tours Victor à la gare du Midi, elle réquisitionne des bâtiments dans le cadre des nombreux contrats de quartiers, … Nous voulons saisir chaque opportunité pour changer de cap et répondre aux besoins en termes de logements réellement mixtes. Il faut recommencer à créer des logements sociaux qui soient de qualité. Il y a une urgence sociale à laquelle il faut répondre en priorité ! »


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Stéphanie Koplowicz
    a publié cette page dans Actualités 2018-10-12 09:55:59 +0200

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?