Ce mardi 2 février au Parlement bruxellois, était discutée la résolution du PTB demander au gouvernement de prendre position en faveur du transport ferroviaire de marchandises en Région bruxelloise. Le PTB demandait également que le gouvernement tente de protéger la ligne ferroviaire sur le site de Schaerbeek-Formation et d’en faire à l’avenir un centre multimodal de mobilité, favorisant le transport des marchandises par eau et par train. La majorité PS-Ecolo-Défi a voté contre, alors que la déclaration de politique générale prévoit le maintien des zones industrielles et portuaires actuelles, avec une place prioritaire à Schaerbeek Formation.

Flickr - Simon Schmitt

Jan Busselen, député PTB au Parlement bruxellois, explique : “Le gouvernement fédéral dit vouloir faire du train la colonne vertébrale de la mobilité et prévoit d’ailleurs de doubler le fret d’ici 2030. Le gouvernement régional bruxellois affirme aussi que le transport ferroviaire de marchandise doit être développé. Cela fait d’ailleurs 20 ans que cette question est débattue sans résultat. Or, il y a urgence aujourd’hui. Car si on ne fait rien, ce qui reste des rails va être démoli d’ici fin mars, ou de fortes amendes vont devoir être payées. C'est pourquoi notre résolution demandait que le gouvernement prenne position clairement pour appeler à la préservation des rails et à l'établissement d'un centre multimodal de mobilité, favorisant le transport des marchandises par eau et par train. Je ne comprend pas que PS, Ecolo et Défi aient fait rejeter notre résolution !”.

Le député de gauche poursuit :”Ils ont prétexté que ce sujet devait encore être discuté avec d’autres instances. Mais tous les intervenants sur ce site, que ce soit Infrabel, le Fonds d'infrastructure ferroviaire, la SNCB, le Port de Bruxelles, Citydev, …. sont des intervenants publics, qui répondent donc à des politiques menées par les différents gouvernements. Rien n’empêchaient les partis de la majorité dede confirmer leur position en votant pour notre résolution. Ou alors, peut-être qu’il y a finalement des divergences sur l'avenir du terrain au sein du gouvernement ? Nous le craignons vraiment... Car fermer les lignes de chemin de fer sur le site de Schaerbeek-Formation, cela voudrait dire fermer la dernière liaison ferroviaire du port de Bruxelles. Et cela voudrait dire 3 500 camions de plus par semaine dans le trafic bruxellois !

Mais on veut aussi aller plus loin et aménager la zone de Schaerbeek-Formation en gare multimodale de logistique pour les marchandises. L'emplacement à côté du canal et la connexion avec le réseau ferroviaire est un atout important. Le trafic de marchandises sur la route non seulement provoque davantage d'embouteillages, mais est également responsable de fortes émissions de CO2 et d'autres microparticules polluantes. Si on veut réellement diminuer le transport par camion et camionnette, on doit favoriser le transport ferroviaire de marchandises.”

Envie d’agir avec le PTB ?