STIB: le PTB veut un engagement clair du gouvernement qu'aucun tarif STIB ne soit augmenté

Brieuc de Meeûs, le directeur général de la STIB, réclame la compensation de la gratuité pour les jeunes et les personnes âgées.
Comme piste, il soulève l'augmentation des tarifs. Youssef Handichi, député bruxellois du PTB et ancien chauffeur de bus à la STIB réclame une convocation de la commission infrastructure en urgence début de la semaine prochaine.
Le PTB y exigera un engagement clair du gouvernement et de la ministre Elke Van Den Brandt (Groen) qu'aucun tarif ne soit augmenté.

Youssef Handichi: "Pas question que le coût de la gratuité pour les jeunes et pour les personnes âgées soit reporté sur les autres usagers en augmentant les tarifs. Ou sur les conditions de travail des agents de la STIB. Cela risque de diminuer la qualité de nos transports, ou de décourager son usage. Alors que c'est le contraire que nous devons faire, il faut justement séduire le plus de gens à les utiliser. Hier encore, un couple d'ex-Bruxellois, qui maintenant sont pré-pensionnés et habitent le Brabant wallon, m'ont raconté le coût de leur visite en train et en tram de leur fille à Bruxelles: 37€.

Et alors on s'étonne qu'ils prendront la voiture la prochaine fois."

L'ex-chauffeur de bus à la STIB exige la convocation en urgence de la commission infrastructure. « Au final, c'est le gouvernement qui tranche sur les tarifs de la STIB. Nous voulons entendre de la Ministre Elke Van Den Brandt (Groen) un engagement clair qu'aucun tarif ne sera augmenté durant la législature. Au dernier passage de Groen au gouvernement, de 2009 à 2014, les tarifs ont augmenté considérablement. Nous voulons des garanties que ce ne sera pas le cas pendant ce mandat. C'est pour cela que nous voulons aussi entendre le directeur général pour qu'il puisse nous expliquer exactement les besoins de la STIB."

Le parti de gauche défend que les autorités publiques financent correctement les transports en commun. "Le directeur général a raison de réclamer une compensation pour cette gratuité partielle. Par contre, nous ne partageons pas du tout son point de vue qu'un service public vit de ses rentrées tarifaires. C'est une vision qui - par le passé - a poussé à augmenter la part des tarifs dans le budget de la STIB à presque 50%. Grâce à la mobilisation entre autre du PTB, et notre présence au Parlement bruxellois depuis 2014, ces augmentations tarifaires ont cessé durant la période 2014-2019."

PS-Ecolo-Défi veulent faire payer les gens. Le PTB veut faire contribuer les entreprises.

"Nous avons avancé lors des négociations un financement alternatif des transports en commun", rappelle le député. "Pour faire face aux défis climatiques et à la pollution, mais aussi aux défis de mobilité il faut des transports en commun de qualité et gratuits. Nous avons déposé un plan chiffré sur la table qui montre que la gratuité totale est possible. Au lieu de faire payer la facture aux usagers ou aux travailleurs de la STIB, le PTB a avancé un financement par la généralisation à toutes les entreprises de moins de 20 employés d'une contribution généralisée domicile-travail. Comme cela se fait dans d'autres villes qui ont osé la gratuité comme Dunkerque ou Aubagne en France. »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?