Travailleurs ALR : le PTB dépose une résolution en urgence

Ce jeudi à Bruxelles aura lieu une mobilisation en front commun du personnel des administrations locales et régionales (ALR). Ils revendiquent depuis plus d’un an une revalorisation salariale et de meilleures conditions de travail. Le PTB a déposé en urgence une résolution en soutien à ce mouvement : le parti de gauche demande au gouvernement la suppression du niveau E, soit les plus bas salaires des administrations. Une nécessité pour beaucoup de travailleuses et travailleurs.

Françoise De Smedt, cheffe du groupe PTB-PVDA au Parlement bruxellois : “ Nous soutenons depuis le début cette lutte des travailleuses et travailleurs sur le terrain et au Parlement. Comment vivre dignement avec un salaire aussi bas ? Certains de ces travailleurs n’ont que 1200 € par mois. C’est inacceptable. Beaucoup de salaires n’ont pas été revalorisés depuis plus de 10 ans. Et à Bruxelles, avec les loyers qui ont flambé, les travailleurs n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Avec les mobilisations syndicales de demain, c’est le moment pour le gouvernement d’enfin prendre ses responsabilités, les travailleurs ont trop attendu ! “.

Pour le parti de gauche, une première urgence est de supprimer le niveau E, qui correspond aux plus bas salaires, comme cela a déjà été fait en Wallonie, en Flandre et dans certaines communes bruxelloises. Ce mercredi, le PTB a donc déposé une résolution en urgence en ce sens. Françoise De Smedt poursuit : “Ce serait un premier pas, le PTB continue à soutenir les autres revendications du mouvement, comme par exemple l’augmentation de 10% de tous les barèmes et la statutarisation”. 

 

ALR

Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?