Une première à Bruxelles : le PTB préside la commission Logement du Parlement bruxellois

Ce jeudi 3 octobre, Petya Obolensky, nouvel élu député PTB-PVDA au Parlement bruxellois présidera la première commission Logement de la législature. Pour le PTB, il était important d'obtenir la présidence de cette commission Logement, un thème qui est cher au parti de gauche qui veut remettre le droit au logement au coeur du débat. Pour Petya Obolensky, qui a travaillé plusieurs années avec des locataires sociaux, c'est une manière différente de prolonger son action sur le terrain.

« J’ai découvert la réalité des logements sociaux dans le cadre de mon travail dans la commune de Watermael-Boitsfort. Cela m'a mis en colère et donné d'innombrables raisons de lutter pour le droit au logement abordable. », explique Petya Obolensky, député PTB-PVDA, président de la Commission Logement du Parlement bruxellois. « Et c'est exactement ce que nous allons faire en alliant le travail parlementaire et le travail de terrain. »

« Lorsque j'étais travailleur social, j'ai mené certaines actions positives avec les locataires sociaux mais j'ai vite réalisé que leur impact était limité. La situation à Bruxelles est dramatique, avec un contexte de pénurie (10 à 15 ans d’attente pour un logement social) et de concurrence (les critères d’attribution pour départager les bénéficiaires dressent les gens les uns contre les autres). Cette réalité, je l'ai vue de mes propres yeux et j'ai réalisé qu'il fallait se battre de manière plus globale, sortir du cadre et aller chercher l’argent là où il se trouve pour créer suffisamment de logements pour les familles sur liste d’attente. »

« En moyenne, les politiques ont construit 110 logements par an depuis 2005. Quand on sait que plus de 45 000 ménages sont sur liste d'attente pour un logement social, on voit que les objectifs sont très loin d'être atteints. « Avec le PTB », continue Petya Obolensky, «  nous voulons imposer une politique ambitieuse de logement abordable à la Région de Bruxelles-Capitale. Nous allons lutter pour un grand plan de construction et de rénovation de logements sociaux mais aussi pour un encadrement contraignant des loyers. Depuis des années, les partis traditionnels déroulent le tapis rouge aux promoteurs immobiliers. Cela doit cesser. Il faut remettre le droit au logement au coeur du débat. »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?