Pour le PTB, le plan “Good living” du gouvernement bruxellois ouvre grand la porte à davantage de spéculation immobilière

Pour Françoise De Smedt, cheffe de groupe PTB au parlement bruxellois: “Avec cette réforme, Pascal Smet prétend s’attaquer au “juridisme” qui ferait obstacle au développement d’une ville plus vivable pour tous. Mais sa réforme fait tout l’inverse. En l’absence de règles et d'objectifs clairs, Smet ouvre en fait la porte à la spéculation immobilière des gros promoteurs, qui imposeront les projets de luxe les plus susceptibles de leur rapporter un maximum de profits. Au lieu du “good living” promis, il va rendre la ville encore plus inaccessible aux ménages bruxellois”.

“Ma cuisine n’est pas une poubelle”

Le nouveau plan de propreté Clean.Brussels du ministre Ecolo Alain Maron va rendre Bruxelles plus sale. La logique est simple : moins de service public mais plus d'amendes. Le PTB s'inspire des exemples d'autres villes européennes et met en avant des alternatives efficaces pour une ville plus propre. Il est temps de stopper la logique qui fait reposer les coûts du tri des déchets sur les gens et laisse tous les bénéfices aux firmes privées.

Giovanni Bordonaro est le nouveau Président du PTB Région Bruxelles-Capitale : « Nous sommes prêts à entrer dans des majorités communales en 2024 »

A l’issu du congrès régional dont le processus a duré 6 mois, 200 délégués ont participé aux travaux pour ensuite élire un nouveau conseil régional. Ce dernier a alors élu le nouveau Président de la régionale : Giovanni Bordonaro. Âgé de 31 ans, ce père d’une petite fille de 3 ans est aussi chef de groupe PTB au conseil communal à Anderlecht depuis 2018. « Mon engagement a débuté bien avant, en 2013. J’avais alors 22 ans quand j’ai commencé à m’engager avec le parti et j’ai participé activement à la construction du parti à Anderlecht ». Il entre dans l’équipe de la direction régionale après la campagne électorale de 2018. Giovanni Bordonaro est issu d’une famille d’origine italienne, ses deux parents sont ouvriers et délégués syndicaux. « Lors des manifestations, c’est la sortie en famille ».

Le PTB alerte : la taxe kilométrique sera bien là avec SmartMove

Le projet de taxe kilométrique du gouvernement bruxellois avait provoqué une si forte opposition que les partis au pouvoir avaient fait mine de l'abandonner. Le PTB montre que, non seulement le gouvernement de Rudi Vervoort (PS) dépensent des millions d'euro pour assurer la mise en place de cette taxe antisociale, mais qu'en plus il le fait en remettant en cause le droit fondamental à la protection des données et à la vie privée.

Match de la coupe du monde: Close doit mettre un plan de prévention avec le tissu associatif et les commerçants pour garantir une fête sans encombre

“Les incidents qui se sont produits dimanche dernier sont inacceptables. Une poignée de personnes ont paralysé tout un quartier et ont empêché les vrais supporters de fêter dignement. Close doit faire un sérieux bilan de comment cela a été organisé en amont pour éviter que cela se reproduise”, réagit Bruno Bauwens, conseiller communal PTB à la ville de Bruxelles. “La stratégie du Bourgmestre ce dimanche était claire: protéger “sa” ville, sa zone commerçante et touristique, et tout reste côté Lemonnier. Nous voulons aussi que les habitants et les commerçants de Lemonnier puissent profiter dignement”. “On ne peut jamais garantir à 100% que dans ce genre d’événements, aucun incident n’ait lieu. Par contre, on peut mettre en place des procédures qui limitent les risques. D’abord, il est indispensable que les autorités locales travaillent avec le tissu associatif et avec les commerçants: que faire en cas de débordements, sensibilisation et prévention avant le match auprès des jeunes. Tout cela n’a pas été fait avant le match de dimanche”. Ensuite, le conseiller communal appuie la nécessité d’organiser une zone prévue pour accueillir les fêtards. “Qu’on le veuille ou non, beaucoup de supporters belgo-marocains vont vouloir fêter, à juste titre, une probable qualification du Maroc. Plutôt que de voir les choses se passer spontanément et dans le désordre, prévoyons un cadre clair, sur le boulevard Lemonnier en prenant aussi la place Anneessens, par exemple. Demandons une interdiction de stationnement pour libérer l’espace et empêcher des incidents éventuels”. Pour finir, le PTB préconise, en cas de débordement malgré les mesures prises, une intervention rapide et ciblée de la police pour canaliser les éventuels fauteurs de troubles, comme cela se fait avec les hooligans durant les matchs. "Canaliser immédiatement 10 personnes peut éviter que lors des prochaines minutes, une centaine de personnes suivent”.

L’augmentation des tarifs de la STIB est contraire à la volonté de réduire le trafic automobile dans et autour de Bruxelles

La hausse des tarifs de la STIB n’encourage pas les travailleurs qui se rendent à Bruxelles à utiliser les transports en commun, selon le PTB. “La semaine dernière, la ministre bruxelloise de la mobilité, Elke Van den Brandt, a fait valoir au Parlement que les prix du réseau de transport public bruxellois n'augmenteront pas en 2023. Elle a débloqué 9,3 millions d'euros à cet effet dans le budget proposé par le gouvernement de Bruxelles la semaine dernière. À peine une semaine plus tard, cette histoire s'avère ne pas être entièrement vraie. Via l'augmentation du Brupass, les utilisateurs de la STIB le ressentiront également dans leur porte-monnaie”, dénonce le député PTB Youssef Handichi.   “Or, si on veut encourager l’utilisation des transports en commun au lieu de l’utilisation de la voiture, il faut rendre plus accessible la formule Brupass, qui permet aux travailleurs qui habitent la périphérie de Bruxelles de se rendre dans la capitale”. Pour le PTB, cette décision va à l’encontre d’une volonté de réduire le trafic automobile en Région Bruxelloise.  “Le gouvernement régional doit rester logique dans sa volonté de réduire le trafic automobile. Avec tout le débat sur Good Move et ses plans apaisés, il est incompréhensible de prendre une telle décision antisociale qui rend plus difficile l’accès au transport public. Plutôt que d’augmenter les tarifs, il faut avoir l’ambition de les réduire. La formule Brupass, tout comme le Brupass XL, qui permet d’utiliser plusieurs sociétés de transports publics pour relier Bruxelles et sa périphérie, est une des clés pour renforcer les alternatives à la voiture”, conclut Youssef Handichi.  

Supprimer une collecte de déchets et vouloir lutter contre les dépôts clandestins, c'est vouloir être à la fois pompier et pyromane

Cette semaine, le ministre Ecolo Alain Maron présentait au Parlement bruxellois une ordonnance qui prévoit d’augmenter la lutte contre les dépôts clandestins dans la capitale. Pour le PTB, si le plan du gouvernement de supprimer une collecte de poubelles par semaine est maintenu, ces sanctions ne réussiront pas à rendre la ville plus propre.

Budget 2023 : comme au fédéral, la région bruxelloise déconnectée de la crise

Pour le PTB, les travailleurs, les indépendants et les PME sont les grands perdants du budget annoncé par le gouvernement bruxellois pour 2023.

Pourquoi le plan Good move n’est pas la solution pour mieux se déplacer à Bruxelles

Le projet Good move est un vaste plan de mobilité élaboré par la Région bruxelloise. L’objectif annoncé par le plan est de « réduire la voiture dans la capitale et améliorer le cadre de vie des Bruxellois ». Si c’est pour améliorer la qualité de vie, alors pourquoi ce plan provoque autant de protestations dans les quartiers populaires ?

Dockside : Le PS, Vooruit et Écolo ratent une occasion de stopper le projet mégalomane, comme le demandent les riverains.

Le PTB soumettra une motion au prochain conseil pour lancer un recours dès que la Région délivre le permis.