Actualités

Le PTB propose un plan alternatif pour maintenir la distanciation sociale à la STIB

Depuis lundi 4 mai, la STIB ne limite plus le nombre de places dans les bus, trams et métros. “Irresponsable” selon le PTB, qui est intervenu aujourd’hui en commission du parlement bruxellois pour proposer un plan alternatif : il est possible d'augmenter la capacité tout en garantissant les mesures de sécurité.

Le livreur livré : le PTB offre 300 masques aux postiers

Le PTB a offert 300 masques aux postiers du centre de tri international de Zaventem. « Les postiers font un travail remarquable depuis le début de l’épidémie », explique le député bruxellois Youssef Handichi (PTB).

Le PTB apporte des masques en tissu aux cheminots des ateliers de Forest

A l’appel du PTB, des centaines de bénévoles se sont portés volontaires pour confectionner des masques pour les travailleurs des services publics. Les premiers masques ont été apportés aujourd’hui aux cheminots des ateliers de Forest. 

Les cheminots du PTB lancent un appel pour offrir des denrées alimentaires et des kits hygiène

« Solidarité », voilà un mot que beaucoup ont en tête lorsqu’ils pensent aux cheminots. Et cette initiative en pleine période de crise le démontre encore une fois. Les cheminots du PTB ont décidé de se mobiliser en solidarité pour les sans-abris et les réfugiés. 

Dépistage dans les maisons de repos : assez de promesses, il faut un plan

Le nombre de tests réalisés à Bruxelles et les données du rapport de Sciensano montrent que Bruxelles est à la traîne dans la réalisation des tests dans les maisons de repos. Le PTB demande que la clarté soit faite sur la situation, qu'un planning détaillé soit réalisé au niveau régional par des équipes spécialisées de testings et qu'un fonds supplémentaire soit dégagé pour engager du personnel supplémentaire le temps de la crise.

5000 masques pour nos héros du quotidien

Le PTB à Bruxelles lance un appel à bénévoles : nous avons besoin de coups de main pour confectionner des masques en tissus. Ils seront donnés aux travailleurs des services publics qui continuent à travailler pour l'intérêt de la collectivité, mais sans protection. Voici en quoi vous pouvez aider.

Handicap : les centres d’hébergement ont besoin de dépistage

Le PTB, comme les familles touchées par le handicap, s’inquiète : cette frange fragilisée de la population semble oubliée des différents plans régionaux et fédéraux mis en place dans le cadre de la crise du Coronavirus. A l’instar de ce que le parti de gauche réclame pour les maisons de repos, le PTB demande la généralisation du testing dans les centres d’hébergement et des protections pour soignants et résidents.

CP Bourg Ottignies: Le chômage temporaire ne sert pas à payer le préavis de licenciement.

CP Bourg à Ottignies, entreprise active dans le secteur de l'impression, veut licencier 46 travailleurs et profite de la crise sanitaire pour faire payer le préavis de licenciement par le contribuable. André Van Deuren, responsable brabançon du PTB réagit : « Une entreprise soutenue par la Région wallonne profite du chômage temporaire pour cas de force majeur pour diminuer les indemnités de rupture légales. C'est juste inacceptable. Au parlement wallon nous interpellerons le ministre, et demanderons le gel des licenciements. »

Coronavirus : des structures intermédiaires aussi pour les maisons de repos

Des “structures intermédiaires” vont être mises en place pour accueillir certaines personnes en convalescence avant de rentrer chez elles. Mais les résidents de maison de repos ne sont pas concernés. Le PTB demande au gouvernement de prévoir des places dans ces structures intermédiaires pour les résidents de maison de repos également. Le but est de “désengorger les hôpitaux sans risquer de nouvelles transmissions dans les maisons de repos” estime Françoise De Smedt, cheffe de groupe du PTB au parlement bruxellois.

Travailleurs de Bruxelles Propreté : fiers de leur travail essentiel mais à bout...

Depuis le début de la crise du coronavirus, les travailleurs de Bruxelles Propreté ne se sentent pas soutenus dans leur travail et beaucoup ont la peur au ventre d'aller travailler. Une situation qui a abouti à un préavis de grève déposé ce vendredi. Dans un secteur aussi essentiel que celui là, une telle action montre un sentiment de colère très profond. Retour sur la situation de ces dernières semaines avec quelques travailleurs.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?